L’IIHS (Insurance Institute for Highway Safety) vient de révéler les résultats d’une étude qui démontrant que, malgré l’adoption du système LATCH universel supposé rendre la vie des parents plus facile lorsque vient le temps d’installer un siège pour enfants, la majorité des constructeurs compliquent trop le processus simple en trois étapes proposé par l’institut, qui est plus souvent qu’autrement pas respecté.

Leurs tests s’avèrent surprenants et nous apprennent que des véhicules à vocation familiale tels que le Ford Flex et la Toyota Sienna n’arrivent pas à rencontrer leurs critères.

Vous pouvez consultez les résultats de l’étude ici et visionner la vidéo suivante qui explique le processus en trois étapes et qui vous donnera les grandes lignes de l’enquête:

Facebook comments:

comments